Chères concitoyennes, chers concitoyens,

Nous sommes heureux de vous retrouver après des congés de fin d'année bien mérités.

• Dans nos programmes en 2001 et 2008, nous envisagions de vous présenter le budget voté en décembre. Cette excellente idée fut reprise par la majorité puis oubliée depuis deux ans, comme le maire le rappelait lui-même ce lundi 1 février. Comme d'habitude, nous avons eu droit aux accusations, infondées, contre 'le gouvernement qui ne souhaite qu'étouffer les collectivités'. Allusion à la suppression de la taxe professionnelle, impôt injuste fustigé par les socialistes eux-mêmes mais qu'ils n'ont jamais eu te courage de remplacer quand ils étaient aux affaires. Est-ce le rôle d'un élu de distiller la peur, en affirmant que tes départements et les régions ne seront plus en mesure d'aider le sport et la culture. Il a quand même reconnu que ces collectivités ont subventionné la construction de la salle d'entrainement d'escrime, en omettant de préciser que ces aides provenaient des impôts payés par les habitants et de la Dotation Générale de Fonctionnement que l'Etat verse aux collectivités.

• Lors des réunions sur l'Agenda 21, nous avons été informés qu'un seul aménageur souhaitait s'engager dans ta ZAC d'Alleville nord. Celui-ci propose d'y construire 357 logements et non les 500 souhaités par la majorité. Cela conduirait néanmoins à une densité de population de 83 habitants par hectare, la moyenne communale étant de 43. Nous avons également appris que dans toute la zone d'Alleville, 60 hectares, ce sont 950 logements que la majorité veut construire...

• Le maire, que nous avions interrogé sur «l'Ecole de la Seconde Chance» dans notre commune et également sur le mode de calcul du taux des logements sociaux, n'a pas daigné nous répondre. Nous avons donc été dans l'obligation de saisir la Commission d'Accès aux Documents Administratifs afin de d'obtenir ces éléments.

Affaires à suivre donc...