Echos de Saint Jean de la Ruelle

29 mai 2019

Les Chaises ANRU

Concernant le projet de renovation des Chaises, nos arguments

Pour la destruction des logements, la rénovation des autres avec un chauffage grâce à l'usine Biomasse des groues que certains avaient décriée… 

Pour le changement d'accès de l'école Jean Moulin.

Pour une nouvelle rue entrante, en sens unique, rue des Aigues marines sortante en sens unique, en s'accordant avec Saran pour une partie de la rue de la Grade.

Des interrogations demeurent, malgré les nombreuses concertations.

- pour l'avenir de la place de l'Europe, plus de 7000 m² d'espaces verts au centre du quartier

Une partie cédée pour 1 € à Vallogis pour y construire 16 à 20 logements, mais quelle surface, a été cedée à  OPHLM d'Orléans pour la destruction de plusieurs bâtiments aux Salmoneries… Aucune. Une partie de cet espace sera prise pour redessiner la rue des Agates, rue  dont la section derrière les commerces ne sera réservée qu'aux riverains.

Une autre partie pour des jardins, alors sur ces 7000 m² combien resteront comme plaine de jeux. A Alleville, quartier en devenir, on en prévoit une et là où elle existe, elle disparaîtra…

Quelle sera alors la superficie restante comme espace vert pour les enfants.

- concernant les commerces, l'idée, à la création de ces espaces, était de faire une place apaisée et les seules voitures qui y passaient étaient celles des habitants qui se rendaient dans ces commerces. Les habitants pouvaient y cheminer paisiblement, passant par exemple du cabinet médical vers la pharmacie sur le même trottoir, aller d'acheter leurs journaux, puis leur pain,  faire quelques courses à la boucherie charcuterie. ils pouvaient se rendre à l'annexe de la sécurité sociale, au salon de coiffure etc. Toutes ces démarches à pieds, sans danger, sans circulation. Pendant quelques temps, un marché, s'y tenait même le lundi,

- aujourd'hui toute la circulation de la rue des agates doit être déviée par une nouvelle rue passant devant ces commerces, les bus y circuleront aussi. Et paradoxe, au milieu de celle-ci, une allée piétonne, est-ouest vers une passerelle pour Alleville. On entend défendre des cheminements doux. Les seront-ils alors qu'une rue très passante coupera cette allée piétonne…

- n'apparaissent pas non plus les places de stationnements prévus pour les différentes structures, MSP, commerces, mairie annexe etc…

- où se tiendra désormais la fête couleurs qui était au cœur de ce quartier…

- quid  de la qualité de l'air dans ce nouvel aménagement…

- recréer un parcours santé, pourtant à l'initiative du conseil stéoruellan des enfants, il y a quelques années, il en existait un et il a disparu dans le réaménagement de l'espace Carat. Defaire et faire c'est toukours travailler, mais est-ce une bonne gestion...

Ces réalisations de vont à l'encontre de nouvelles réalités, plus d'espaces verts, la convivialité de "petits villages", économies d'énergie par moindre recours aux voitures etc.

Au conseil métropolitain, on a entendu un/e élu/e dire, sans jamais y être allé/e que l'accés aux commerces des Chaises était difficile.

Quand on veut tuer son chien on preéend qu'il a la rage...

Posté par claude_huyghues à 22:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2019

A paraitre dans le n° 136 de Les Nouvelles

Chères concitoyennes, chers concitoyens,
Manifestement le maire ne souhaitait pas organiser de 'grand débat', poussé par la préfecture, il a accepté de mettre à sa disposition l'auditorium de la MMD. Plus de 80 de nos concitoyens se sont donc déplacés ce matin du samedi 9 février. Ils seront bien déçus d'apprendre que leurs contributions n'ont pu être prises en compte, car suite à une décision du maire ou de son cabinet, une photo de l'assemblée fut jointe au compte-rendu constituant ainsi des données personnelles. Alors grand débat ? Nous disons plutôt 'grand ratage municipal'.
Au camping municipal, malgré la mise en place de la TVA, il n'y aura pas d'augmentation des tarifs. Parfait pour les utilisateurs. Moins pour la commune, car la TVA, reversée à l'Etat, restera à la charge de celle-ci, donc des Stéoruellans.
Une municipalité sans patrimoine est une municipalité sans âme proclame le Maire. Alors pourquoi dilapide-t-il le patrimoine ? D'abord, la propriété Grison cédée aux promoteurs, bientôt vendue la Maison de la Mémoire, ambitieux projet qui stagnait dans les cartons. Le manque d'entretien a contribué à sa dégradation. Nous aurions aimé, mais notre avis était sans intérêt pour la majorité actuelle, la reconvertir en Maison des Associations, devenant ainsi pour tous un lieu de réunion, de
rencontre et pourquoi pas d'exposition.
Comment croire que le maire se préoccupe de sécurité, quand il vient d'autoriser un stop sur la place Drouot, au droit de l'avenue de la Petite Espère, facilitant ainsi la vitesse sur celle-ci, alors que depuis le chemin de Chaingy, 6 équipements y avaient été installés afin d'y réduire la vitesse…
Seuls les élus majoritaires apparaissent ou sont cités dans Les Nouvelles. Nous concernant, comme au 'bon temps' de l'URSS, les appareils photos municipaux s'autocensurent, tout comme le personnel de la comm, mais lui, obéit à sa hiérarchie… Que dire, de même, de l'objectivité de 'La Rep'' qui nous ignorent, quand on sait que son pigiste est lié à une élue de la majorité...

Posté par claude_huyghues à 17:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 avril 2019

Profiter ou bénéficier !

Récemment j'ai assisté à l'excellent spectacle de l'humoriste 'Sapritch'. Un peu plus d'une cinquantaine de personnes avait pris place dans l'auditorium de la MMM aménagé en mini salle de spectacle pour suppléer à la Salle des Fêtes en rénovation pour un coût de plus de 6,7 M €... et une livraison pour décembre 2020...

Quelques minutes auparavant, avant d'arriver à la 'caisse', le directeur la MMD, me tendit un billet d'entrée sur lequel je pus lire 'exonéré'. Ma réaction fut de demander pourquoi ce geste gracieux, il me répondit que 'les membres de la commission culture étaient invités'. N'étant pas membre de cette commission, j'ai refusé et insisté pour régler le prix de ma place s'élevant à 10 €.

Il y a quelques années, un membre de la commission culture proche de la majorité, avait remarqué qu'aux différents spectacles donnés à la salle des fêtes de Saint Jean de la Ruelle, il y avait beaucoup, trop (?) d'invités. La décision avait été prise de supprimer ce 'privilège'. Mais, ce vendredi soir 5 avril 2019, j'ai constaté qu'il y avait beaucoup de membres à la commission culture…

Est-il nécessaire de préciser que les recettes des différents spectacles entrent dans les finances de la commune et que ces « invitations » sont donc un manque à gagner. Par ailleurs, les indemnités des élus, (59.55 € mensuels en ce qui me concerne) sont un article de dépenses du budget de la commune et il me paraîtrait convenable et honnête, en espérant ne pas être le seul à raisonner ainsi, que tous les élus y compris les maires, s'acquittent de leur place chaque fois qu'ils assistent à des manifestations de leur commune dont les entrées sont payantes pour tous les concitoyens.

Cette distribution « d'invitations » ne fait profiter qu'un petit cercle de privilégiés au détriment de personnes aux conditions plus modestes qui sans aucun doute auraient pu bénéficier de cette gratuité.

Posté par claude_huyghues à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 avril 2019

Question écrite que nous avons posé au Maire lors du conseil municipal du 27 mars 2017

Faisant suite aux premières manifestations populaires dites des 'gilets jaunes', en décembre 2018 le gouvernement a décidé de lancer ce qu'il a appelé un 'grand débat national', celui-ci devant se dérouler entre le 15 janvier et le 15 mars 2019. Quatre thèmes étaient proposés : la transition écologique, la fiscalité et les dépenses publiques, la démocratie et la citoyenneté, l'organisation de l'Etat et des services publics. Les citoyens, les associations ainsi que les collectivités étaient invités à y participer.

Un débat s'est déroulé le samedi 9 février dans notre commune qui avait mis l'auditorium de la Maison de la Musique et de la Danse à la disposition de la préfecture. Débat animé par un inspecteur d'académie en retraite, désigné par les services du Préfet. Ce jour-là, entre 10 heures et 12 heures 30, plus de 80 personnes environ étaient présentes. Les participants savaient que leurs propos seraient retranscrits et versés comme contributions sur le site du 'grand débat'.

Après la clôture de ce celui-ci, les citoyens apprenaient sur le site que l'on comptabilisait 1 932 884 contributions, 10 452 réunions locales, 16 000 cahiers citoyens et 10 000 courriers et courriels reçus.

Nous l'avons consulté afin de prendre connaissance du compte-rendu du débat dans notre commune. A la ligne 45140 nous avons lu : Saint Jean de la Ruelle, le 09 février 2019, non publié - motif : présence de données personnelles.

à la lecture de cette annotation, quelles ne furent pas notre stupéfaction, notre interrogation et notre déception, sans oublier celles de nos concitoyens qui avaient participé à ce débat.

Conclusion, aucun propos, aucune contribution, rien de tout ce qui avait été dit, pendant plus de 2 heures, n'a été pris en compte. Plus de 80 personnes se sont donc déplacées un samedi matin et exprimées pour rien !

Monsieur le maire, qu'entend-on par données personnelles, sachant qu'aucun des participants ayant pris la parole n'a mentionné son nom ?

Ne pensez-vous pas alors, qu'il serait judicieux de mettre ces contributions sur le site de la commune, en faisant disparaître ces données personnelles, si tant est qu'il y en ait eu ?

Pouvez-vous nous informer, ainsi que tous nos concitoyens, sur ce que nous qualifions de grand ratage ?

Sa réponse, en résumé :

-j'ai recu un courrier du Préfet me félicitant pour l'organisatopion de ce débat, mais il ne l'a ni communiquée ni montrée...

- les données personnelles étaient une photo de la salle, refusée par les gestionnaires du site du grand débat, car des personnes étaient identifiables, le maire est directement responsable, car il a demandé que cette photo soit dans la contribution, afin de montrer que le public etait important...

Il n'a pas réepondu à la question de mettre cette contribution sur le site communal en retirant 'les données personnelles'.

 

Posté par claude_huyghues à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mars 2019

Le grand Débat 02

Le grand Débat, l'évènement national dont parlent les politiques, les médias ou monsieur et madame tout le monde avec force conviction ou... scepticisme…

Le maire, devenu au fil des jours de moins en moins « Macron compatible », avait déclaré ne pas souhaiter organiser de débat. Les services de la préfecture auraient-ils fait pression pour qu'il daigne malgré tout mettre l'auditorium de la MMD à la disposition des citoyens ?

Une réunion publique s'est donc tenue dans notre commune. En premier lieu l'assistance s'interrogeait : prise de note des propositions ? Publication ? Sinon à quoi bon ! Elle fut rassurée d'apprendre que la directrice de cabinet du maire prendrait note des propositions en vue d'une publication. La séance pouvait commencer !

Mais, à ce jour, je cherche une communication de la municipalité sur ce grand débat, ou une trace sur le site de la commune des propositions formulées par les habitants. En vain.

Et sur le site national à la rubrique 'réunions locales' alors ? Ce 15 mars, à quelques heures de la clôture de ce grand débat, à la ligne de Saint Jean de la Ruelle, on peut lire la mention pour le moins déconcertante : « Non publié, motif : Présence de données personnelles ».

Comment croire que les services n'aient pu restituer les propos de cette matinée en omettant d'éliminer les 'données personnelles' ?

Que doit-on en déduire ? Faute de publication, les propositions ne seront jamais prises en compte.

Alors, à quoi a servi le grand débat de Saint Jean de la Ruelle ?

Que vont penser les habitants venus ce samedi matin s'exprimer pendant plus de 2 heures : « une réunion pour rien, une matinée perdue inutilement ».

A Saint Jean de la Ruelle : Grand débat peut être ! Grands déçus certainement !

Posté par claude_huyghues à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le grand débat 01

Beaucoup d'entre vous n'ont pu y participer car prévenus trop tard. Nous-mêmes élus, n'avons eu l'information que par La Rep quant à la date et le lieu. J'ai le sentiment que la préfecture a mis la 'pression' sur le maire pour qu'il organise un débat. Ce qu'il a fait, à minima, en ne mettant qu'une salle à disposition, un samedi matin, première journée des vacances scolaires… La sortie précipitée des Nouvelles nmr 135 donnant des détails de ce débat, la diffusion trop tardive n'a pas permis une bonne information de la population.

Donc ce 09 février, à la MMD nous étions (estimation et comptage rapide) environ 80, dont 1 jeune actif, environ 5/6 autres actifs, tous les autres étant des retraités dont une quinzaine d'élus. Le maire, arrivé avec un peu de retard, s'est installé sur les gradins en fond de salle.

Celui qui animait ce débat était, à la demande de la préfecture, un ancien inspecteur de l'Education Nationale. En introduction, il a demandé s'il fallait suivre les 4 thématiques proposées par le gouvernement, la réponse a été non.

La première question, qui allait transcrire ce qui se dirait et comment le CR serait transmis. La réponse, la directrice de cabinet du maire se chargeait de tout cela… mais ce CR sera-t-il retranscrit sur le sur site de la commune…

Durant cet 'échange' qui a duré plus de 2 heures, on a tout entendu, des préoccupations très personnelles, d'autres plus générales.

Je me suis rendu compte qu'implicitement le président, par ses déclarations, divisait les français, puisqu'une personne s'est exprimée contre les retraités qui gagnaient plus que les actifs… Savait-elle que les charges qu'elle a aujourd'hui, les retraités les ont eu quand il a fallu subvenir aux études de leurs enfants, sait-elle que si des retraités ont des pensions 'correctes', c'est qu'ils avaient des salaires 'corrects' ; alors peut-on dire qu'ils étaient trop payés quand ils travaillaient…

Une proposition me parait intéressante, ce serait que la sécurité sociale pourrait, en fin d'année, adresser un courrier personnel retraçant ce que l'assuré a coûté. La comparaison entre ce montant et l'impôt sur le revenu serait intéressante.

Certains citoyens, font l'amalgame entre taxes locales et impôt sur le revenu puisqu'ils suggéraient qu'ils devraient tous être prélevés à la source…

Concernant les élus d'opposition, certain/e/s étaient absent/e/s. Ce que pensent les stéoruellans ne les intéressent donc pas… Que penser quand un/une autre après s'estre exprimé/e a quitté la salle avant la fin...

Posté par claude_huyghues à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mars 2019

Commentaire adressé

Bien que les lecteurs de ce blog soient nombreux, peu y laissent un commentaire. Néanmoins, je publie ce dernier.

En dépit des " mauvais traitements ou irrespect " dont souffre l'opposition à la majorité municipale à Saint Jean de la Ruelle (difficultés d'accès à l'information, infos et climat du C.M...) mais dont souffrent également les habitants, vous faites preuve de ténacité, régularité dans l'exercice de votre mandat, que l'on ne peut que saluer !

Qu'il, qu'elle en soit remercié, en espérant avoir d'autres soutiens identiques. Encore merci.

Posté par claude_huyghues à 09:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mars 2019

Disparation à Anna Marly...

Nous étions convié ce samedi 02 mars 2019, à la remise de la médaille de la ville à M Saillant, nouveau centenaire depuis 2 jours, de notre commune.

Surprise, en arrivant dans la salle du conseil municipal, le portrait du président Macron n'y était plus. Renseignement pris un 'collectif non violent' l'aura décroché et emporté…

Je m'étonne que ce ne fût pas celui de M. Mitterrand.

Rappel : “Aucun texte de nature législative ou réglementaire ne prescrit l’utilisation des symboles républicains que sont le drapeau national, le buste de Marianne, le portrait du Président de la République dans les bâtiments publics”.

J'entends que le maire de la commune a réagi dans les médias (La Rep, France 3) et qu'il souligne que ce qui l'embète le plus est de devoir racheter un cadre.

Vous vous souvenez qu'il avait prétendu que les finances de la commune ne permettaient pas d'acheter un cadre pour le portrait de M. Sarkozy après son élection… C'est finalement celui de M. Chirac qui a été utilisé. Et M. Mitterrand est toujours là. Au nom de quoi je vous le demande...

Dois-je lancer une souscription afin de récolter suffisamment de fonds pour un achat de cadre...

Posté par claude_huyghues à 17:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 février 2019

Présentation du BP 2019

Annoncée dans le numéro 135 des Nouvelles, puis par flyer ainsi que dans La Rep, la réunion de présentation de budget 2019 'volontariste et responsable' s'est tenue aux Corbolottes, ce 27 février entre 18h35 et 19h50.

Je rappelle que nous étions les seuls, déjà en 2001, à programmer une telle réunion. Notre idée a été reprise, par la majorité, puis oubliée puis déterrée cette année.

Le maire a répété, avec par-ci par-là, quelques éléments supplémentaires ce qui était déjà dans le numéro 135 des Nouvelles.

Avec la quinzaine d'élus présents, il y avait ce 27 février, moins de 50 personnes dans la salle…

Quel succès…

Posté par claude_huyghues à 09:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Site TRW

Vous êtes nombreux à vous interroger sur la friche TRW. Que devient-elle ? Renault souhaite vendre et doit dépolluer le site. y a-t-il des promoteurs intéressés ? on est quelque peu dans le flou…

J'ai été alerté par un panneau planté récemment côté Loire annonçant 'déclaration préalable avant construction'. De quoi s'agit-il donc…

Il existe un espace vert triangulaire, d'un peu plus de 2 300 mètres carrés, entre l'avenue Clemenceau et la Loire. Nous pensions, tout comme vous, que cet espace vert allait être conservé en espace vert aménagé pour les promeneurs, puisqu'un banc y est déjà installé. Eh bien non. La commune souhaite vendre, environ 1 400 mètres carrés de cet espace, afin qu'il soit intégré à l'urbanisation du site TRW.

Il ne restera, alors, qu'un peu plus de 800 mètres carrés d'espace vert public au milieu duquel 'trônera' le cèdre classé.

Il existe un adjoint 'écologique' dans cette commune ; c'est lui qui porte ce projet. Considère-t-il qu'il y a trop d'espaces verts dans notre commune ; ou n'est-il qu'un écologiste de circonstances, tout comme le maire n'est qu'un socialiste de circonstances…

Ce sont eux qui souhaitent aussi vendre, afin qu'il soit urbanisé l'espace vert, moins de 2000 mètres carrés, au bout de l'allée Daniel Meyer près du jardin Jean Friess.

Ce sont encore eux qui veulent vendre la place de l'Europe dans le quartier des Chaises, environ 8 000 mètres carrés, afin qu'elle soit urbanisée…

Que ne disent-ils pas franchement qu'ils souhaitent la disparition des espaces verts communaux, ou bien cherchent-ils, à n'importe quel prix, des financements, afin de présenter un 'budget volontaire et responsable'.

A n'importe quel prix, quitte à l'adjoint 'écologiste' d'avaler encore et encore des couleuvres…

A quand le tour des 4 500 mètres carrés d'espace vert près de la maison de retraite, d'être aussi vendus à fin d'urbanisme…

Posté par claude_huyghues à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]